Première boutique d'airsoft en ligne en Slovaquie

50 000 pièces de marchandises en stock

magnify Recherche
EUR

Critiques de PolarStar Kythera

16.3.2023 Webové stránky IMPnet Critiques de pistolets airsoft

Bonjour à tous.

J'ai passé quelques jours vendredi et tiré quelques milliers de BB de Polarstar Kythera, donc je vais vous faire un compte-rendu ici. Dans l'ensemble, je suis satisfait du système. Il peut être "réglé" et ajusté de manière intéressante. Ce n'est certainement pas un système parfait et il faut être un peu calé en technologie, mais ce n'est pas terrible.

Plate-forme d'armement : HPA

Type de boîte de vitesses : V2 (il y a aussi V3 et V 2.5)

Type de moteur : Mécanique

Plage de pression supportée : 60-180 PSI

Plage de force approximative de l'arme : 0,5 - 3,5J

Avantages :

+ Prix (moteur le moins cher de Polarstar)

+ Système de déclenchement sophistiqué

+ Absence de batterie

Ce qui pourrait être amélioré :

- Les "choses nécessaires" comme les vis de dosage pourraient être déjà incluses, donner 15 euros pour une vis est assez extrême.

- Comparé aux moteurs à solénoïde, le régulateur est très sollicité, à 3+RPS le décalage de PSI est un "problème".

- Le réglage du moteur est littéralement magique et n'est pas très facile.

- La vitesse à laquelle la buse pousse le BB dans le Hop-Up est un peu plus rapide que celle de l'AEG et il peut y avoir des problèmes avec cela (hop incohérent, mais ils peuvent être résolus).

De quoi avez-vous besoin pour ce moteur ?

- Imbus 1,3mm (vis de réglage)

- Imbus 1,5mm (vis de dosage)

- Loctite bleu

- Réducteur de tube de 6mm (OD) vers coupleur rapide US/EU

Quel est le contenu de l'emballage ?

- Moteur

- IGLko sans embout

- Actes de réglage

- Ressort lourd pour 100+ PSI

Ce dont vous pourriez avoir besoin ?

- Vis de dosage alternatives (nous en reparlerons)

Construction :

Le moteur se compose de

1) Mécanisme de déclenchement

2) Corps principal (toujours sous pression)

3) Couvercle de la chambre (toujours sous pression)

4) Chambre de décharge (peut ou non être sous pression, contrôlée par la position du tiroir)

5) Tiroir (peut ou non être sous pression, contrôlé par la position du tiroir)

6) Buse ("Pression intérieure" dépend de la position du tiroir, "extérieure" toujours pressurisée par le couvercle de la chambre)

2) a) Trou par lequel l'air pénètre dans le moteur

2) b) "Vis de dosage" - la vis par laquelle le moteur est inséré. l'air s'écoule dans la chambre de décharge

Comment fonctionne le moteur ?

Le moteur lui-même fonctionne selon un cycle bien conçu de circulation de l'air à l'intérieur du moteur. À quoi ressemble-t-il ?

(En supposant que la "bobine" est en position arrière "comprimée" et que le gicleur est complètement en avant.

1. l'air entre dans le moteur

2. Par l'intermédiaire de la "vis de dosage", l'air s'écoule dans la chambre de décharge et, en même temps, entre la chambre de décharge et le couvercle de la chambre, il pousse la buse "de l'avant" pour la "rétracter", mais la pression de la chambre de décharge sur la buse est plus forte, de sorte qu'elle reste à l'avant. La chambre de déversement est sous pression.

3. Lorsque l'on appuie sur la gâchette, le loquet de la bobine est libéré et la bobine "s'avance (sous l'effet de la pression du ressort)" et l'air ne s'écoule plus dans la chambre de décharge. Une fois que la bobine a dépassé la partie centrale de la chambre de décharge, les trous d'entrée situés à l'avant de la bobine (délimités par les deux joints toriques) sont révélés et l'air commence à s'écouler dans la buse, puis dans le BB.

4. Au fur et à mesure que la pression dans la chambre de décharge diminue, la buse commence à se déplacer "vers l'arrière" et pousse la bobine en position "comprimée" vers l'arrière, ce qui permet à l'air de s'écouler à nouveau dans la chambre de décharge.

5. Nous sommes à l'étape 1.

Le débit d'air dépend de la pression d'entrée et de la force du ressort de la bobine.

Comment pouvons-nous "engraisser" le moteur ?

- Vitesse de la buse

Elle dépend de la pression d'entrée et de la taille de la vis de dosage que nous avons installée (tailles 0,015, 0,019, 0,024 (stock à partir d'octobre 2022), 0,029 (stock) pouces). Si vous aviez des problèmes d'alimentation, le 0.019 pourrait résoudre le problème. https://youtu.be/o6jD6xL9kf4

- Volume d'air

Il peut être réduit en insérant jusqu'à 2 mm de liner à l'arrière de la chambre de vidange. Ce n'est pas beaucoup, mais c'est possible. En outre, à mesure que le PSI augmente, le moment et la durée pendant lesquels la bobine reste en position avant changent. Je ne vous dirai pas quoi ni comment, car l'équation n'est pas claire, mais on peut jouer avec. Jusqu'à +- 120 PSI, il est conseillé d'utiliser un ressort d'origine "plus faible". Pour 100-180 PSI, un ressort plus fort est approprié pour compenser le temps pendant lequel l'air sort du pistolet. Si vous ne le mettez pas, la différence entre 120 PSI et 180 PSI sera de 0,2J au lieu de 1,5J.

- Comportement de la gâchette

Le mécanisme de la détente comporte trois vis qui vous permettent de contrôler le "poids" de la détente (la force avec laquelle vous devez tirer), la course de la détente (la profondeur avec laquelle vous devez appuyer sur la détente) et la surcourse (la quantité de mouvement supplémentaire de la détente après le tir). Cette combinaison fait du tir une expérience complètement différente de celle d'un AEG "numérique" classique ou même d'un moteur à solénoïde.

Installation :

Elle dépend en grande partie du type et de la marque de la boîte de vitesses. Comme le mécanisme de la gâchette doit se déplacer de façon réaliste dans la boîte de vitesses, il est probable qu'il faille retirer des éléments autour des contacts classiques d'un AEG. Rien de terrible, mais une information importante pour quelqu'un qui voudrait "inverser" la boîte de vitesses dans un AEG. Vidéo de l'installation dans ICS PAR mk3 : (ICS n'est pas une terreur pour les constructions HPA, mais c'est possible) https://youtu.be/J-kXGYSSf5U

Cohérence et décalage PSI / taux de rafraîchissement du régulateur

Le moteur lui-même est assez cohérent et il n'est pas difficile d'obtenir une variance de +-2 fps. Cependant, comme vous pouvez le voir, le cycle d'allumage est assez compliqué et il ne s'agit pas d'un "simple" solénoïde marche/arrêt comme dans les systèmes électriques. Un contrôleur est également nécessaire. Avec ce moteur, il y a un "PSI LAG" assez notable, ce qui signifie qu'après l'allumage, il faut du temps pour que la pression revienne à sa valeur d'origine. Ainsi, dans un semi rapide (3+ RPS), vous ferez un premier tir à XXX PSI et un second tir à XXX-10, ce qui entraînera une baisse du FPS/J. J'ai essayé EPES maxflow et Manncraft MMR à 3000 et 4500 PSI. Les deux ont un décalage de PSI (Epes baisse le résultat d'environ 0,15J, Manncraft d'environ 0,09J) à 4500 PSI ces valeurs étaient d'environ 0,12 et 0,07). Il y a des informations assez contradictoires sur internet, parce que les gens rapportent qu'ils ont ce phénomène, mais aussi qu'ils ne l'ont pas (peu importe la manette). En CQB, ce n'est absolument pas un problème, en "DMR", c'est perceptible à plus longue distance. Si vous vous en tenez à 2RPS, tout va bien

Consommation d'air

En jouant à +- 1.3J (110,PSI 247mm/6.05 barrel), je suis arrivé à environ 2800 BB's avec une bombe de 0.8l/3000 PSI. Plutôt cool.

Gameplays

CQB - https://youtu.be/OrBC8cmRvgw

OSB - https://youtu.be/UYSBdx_Nmb0

Conclusion

Dans l'ensemble, je suis satisfait du moteur. La seule chose qui ne me laisse pas dormir est le décalage du PSI, mais c'est seulement parce que je suis perfectionniste. Si je parviens à le résoudre, je ne manquerai pas de vous le faire savoir.

Zdenko Kobezda

Auteur

picture